Visibilité des bibliothécaires francophones : le travail de Christopher Bonilla de la Plata au sein de l’AIFBD

L’AIFBD compte plusieurs sections thématiques. Aujourd’hui, nous vous présentons Christopher Bonilla de la Plata, responsable de la section Visibilité des bibliothèques francophones.

photo de Christopher Bonilla de la Plata
Christopher Bonilla de la Plata

En quelques mots, qui êtes-vous Christopher ?

Je suis présentement responsable documentaire en charge de l’informatique documentaire à la Bibliothèque d’architecture contemporaine à Paris. Cette structure fait partie de la Cité de l’architecture et du patrimoine qui accueille également un musée et une école d’architecture. Parmi mes missions, je m’occupe principalement de la gestion du SIGB, du portail documentaire et de la bibliothèque numérique ainsi que du développement de nos collections numériques. Avant d’arriver à ce poste, j’ai suivi des études en langues étrangères appliquées et en information-communication qui m’ont mené de France au Japon en passant par le Québec pour enfin revenir en région lyonnaise afin de passer un Master de Politique des bibliothèques et de la documentation (à l’Enssib, France). Après l’université, j’ai été directeur-adjoint de la Médiathèque de l’Institut français à Londres de 2013 à 2017 puis j’ai rejoint mon équipe actuelle.

Quelle est la principale mission actuelle de la section Visibilité des bibliothèques francophones de l’AIFBD ?

A l’heure actuelle, bien que les bibliothèques et centres de documentation francophones soient nombreux, variés, forts de projets intéressants et dynamiques pour le monde de l’information, ils sont encore peu visibles. L’objectif de notre groupe de travail est de mener des actions pour améliorer la visibilité des bibliothèques francophones et de leurs activités innovantes, mais aussi la visibilité des productions francophones en sciences de l’information et des bibliothèques. Pour cela, nous opérons des rapprochements avec d’autres associations professionnelles francophones comme la Fédération des milieux documentaires (FMD) basée au Québec et effectuons un travail de veille et de relais via les réseaux sociaux. Et nous avons travaillé à un Prix AIFBD, dont nous reparlerons un peu plus loin, je crois.

En effet, avant cela, un petite question : comment les membres de l’AIFBD peuvent rejoindre votre mission et votre groupe de travail ?

D’abord, nous sommes preneurs de toute info qui permette de promouvoir les bibliothèques francophones. Elles peuvent nous être signalées sur les réseaux sociaux de l’AIFIBD : https://www.aifbd.org/laifbd-se-lance-sur-les-reseaux-sociaux/

Ensuite, les membres de l’AIFBD peuvent rejoindre notre groupe en le signalant au moment de leur adhésion. L’information nous sera envoyée et nous prendrons contact. Pour adhérer : https://www.aifbd.org/adhesion/ Dans la section Visibilité, les membres sont invités ensuite à faire rayonner les activités de l’association, en nous faisant bénéficier de leurs compétences en veille informationnelle et en communication ainsi que de leurs réseaux professionnels au niveau local. C’est ce qui fait la force et surtout l’intérêt d’une organisation à portée internationale : être présent un peu partout sur le globe et faire office de relais pour l’association. Grâce aux différents moyens de communication mis à notre disposition aujourd’hui, il devient en effet plus simple de travailler avec des collègues très éloignés et de monter des projets ensemble. C’est aussi l’occasion d’échanger sur nos pratiques professionnelles et nous confronter à différentes manières de (faire) vivre la bibliothèque.

Parlez-nous du prix AIFBD :

Pour 2020, nous avons pour ambition d’accroître notre visibilité grâce à ce tout premier prix de l’AIFBD, prix du bibliothécaire-documentaliste francophone de l’année.

Ce prix viendra récompenser un(e) collègue pour son engagement au sein de sa communauté locale, nationale voire internationale ou par ses publications pour la valorisation et l’épanouissement de la profession de bibliothécaire dans un contexte de promotion de la francophonie. La spécificité de ce prix est qu’il procède par nomination. Si vous pensez qu’un ou une de vos collègues mérite ce prix, alors nominez-le/la !

Pour nominer un ou une professionnel.le : https://www.aifbd.org/prix-aifbd-du-bibliothecaire-documentaliste-de-lannee/

Merci à Christopher pour ses réponses et merci à toute sa section pour leur travail de visibilité des francophones !

Partager cet article