Du 13 au 23 juin 2023, Alexandrie, Égypte

« Patrimoine, numérique et intelligence artificielle »

Argumentaire

La septième édition de l’École d’été de l’Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes (AIFBD) se tiendra du 13 au 23 juin 2023 à Alexandrie en Égypte, sur le site de la Bibliotheca Alexandrina. Inaugurée en 2002, la nouvelle Bibliothèque d’Alexandrie a été construite approximativement au même endroit que la célèbre bibliothèque antique d’Alexandrie. Elle dispose de nombreuses salles dotées des équipements pédagogiques et technologiques ultra modernes. On trouve aussi au sein de la Bibliothèque un musée dédié aux manuscrits anciens.

Souhaitant profiter de ce lieu mythique où convergent à la fois l’histoire et les nouvelles technologies, l’AIFBD propose la thématique « Patrimoine, numérique et Intelligence Artificielle (AI) ». Ce thème répond aux besoins exprimés par de nombreux milieux professionnels. En effet, à cette ère du numérique, l’usage des big data et de l’intelligence artificielle (IA) devient la clé pour offrir de nouvelles possibilités ainsi que de nouveaux services personnalisés et innovants dans les institutions culturelles.

Pour cette édition, il y a lieu d’explorer les différentes transformations entraînées par le numérique dans la gestion du patrimoine écrit, des bibliothèques ainsi que celles introduites par l’IA. Celle-ci, entendue comme un excellent outil numérique pour promouvoir le patrimoine culturel, permet d’accéder virtuellement aux services d’information et de documentation (musées, bibliothèques, centres d’archives). Elle rend ainsi possible l’accélération et l’amélioration des processus de numérisation des fonds patrimoniaux (archives, manuscrits, images), de l’extraction d’information (transcription des manuscrits), de la classification et de la visualisation des données.

Fort de ce qui précède, l’analyse, le traitement et la visualisation des données deviennent dès lors des compétences nécessaires pour les professionnels de l’information. Ce sera l’occasion non seulement de revisiter les outils, les pratiques mais surtout les changements que tout ceci implique dans les métiers de l’information. Car, que ce soit le numérique ou l’IA, on observe de plus en plus une certaine confluence entre métiers du patrimoine : bibliothèques, archives et musées. 

Dans ce contexte, la Bibliotheca Alexandrina, avec son fonds patrimonial, servira de lieu de partage. L’AIFBD dans le cadre de cette édition compte mobiliser une fois encore, une masse critique des professionnels de l’information, des bibliothèques et disciplines connexes, en plus de s’associer à diverses écoles francophones en sciences de l’Information et des Bibliothèques. Pour la mise en œuvre pédagogique de l’École d’été, l’AIFBD s’associe au réseau institutionnel formé par l’Université Senghor à Alexandrie, l’ENSSIB, la Bibliotheca Alexandrina et la Bibliothèque nationale de France, à l’œuvre depuis 2018, dans l’organisation du Diplôme universitaire en sciences de l’information et des bibliothèques (DUSIB) destiné principalement aux cadres d’Afrique et d’Haïti.

Formule pédagogique

L’École se présente sous forme d’un ensemble de trois cours intensifs d’un volume horaire total de 40 heures. Elle s’étale sur 10 jours.

L’École d’été se tiendra en format hybride (présentiel et distanciel).  Sur le principe d’un cours intensif de niveau Master, les évaluations se feront en continu pendant les 10 jours de cours à l’aide de travaux pratiques, et de présentations de rapports. Une attestation de réussite d’une valeur de trois crédits ECTS sera délivrée à ceux qui auront passé avec succès les différentes évaluations. Les méthodes pédagogiques privilégieront l’implication des apprenants[1], le développement des compétences et les capacités de co-construction sans oublier l’accent sur l’esprit critique.


[1] Le masculin sert d’épicène dans ce texte. Il désigne à la fois les hommes et les femmes.

Objectifs pédagogiques

Le contenu de l’École d’été abordera les questions suivantes :

  • Les développements technologiques liés à la transformation numérique du patrimoine;
  • Les enjeux de préservation en termes d’évolution : pérennité d’accès, supports et formats ;
  • Les enjeux de diffusion et de valorisation : accès ouvert, accès restreint, impact socioéconomique et sociopolitique ;
  • Les questions éthiques et la valorisation du patrimoine documentaire sous format numérique ;
  • L’émergence de nouveaux métiers et le développement des professionnels en contexte de l’IA ;
  • Projets en matière d’Intelligence Artificielle dans les bibliothèques.

Public cible

La formation est destinée à un public de professionnels des sciences de l’information et des bibliothèques ainsi que des secteurs du patrimoine culturel. L’École d’été est une occasion de renforcer ses capacités, de se mettre à jour et de vivre une expérience internationale dans le cadre d’une formation continue.

Les étudiants de 2è ou de 3è cycle en sciences de l’information ou autres programmes connexes peuvent également s’inscrire et suivre les cours offerts et obtenir des crédits à valoriser dans le cadre de leurs cursus universitaires. Une attestation de réussite sera délivrée selon des modalités bien précises.

Lieu

Les salles d’ateliers de la Bibliotheca Alexandrina accueilleront les cours de l’École d’été. Quelques séances se dérouleront à l’Université Senghor située dans la même ville.

Intervenants

Les intervenants (universitaires et experts) proviendront de l’Université Senghor et de l’ENSSIB dont certains sont actifs au sein du DUSIB avec la collaboration d’autres experts des domaines pertinents.

Coûts de participation

1) Professionnels

Pays dy NordPays du Sud
En présentielMembre* AIFBD200 euros150 euros
En présentielNon-membre AIFBD300 euros250 euros
A distanceMembre* AIFBD150 euros100 euros
A distanceNon-membre AIFBD250 euros200 euros

*Pour bénéficier d’une réduction, il est possible de rejoindre l’AIFBD en adhérant comme membre en suivant les étapes décrites dans cette page.

2) Etudiants

Pays du NordPays du Sud
En présentiel150 euros100 euros
A distance100 euros75 euros

Un justificatif valable est exigé pour se prévaloir de la qualité d’étudiant.

Ces frais couvrent la participation aux cours, l’accès aux supports pédagogiques, les frais d’édition des attestations de réussite, les pauses-cafés et la pause déjeuner durant les jours de formation.

L’AIFBD a le regret de ne pouvoir assurer aux candidats retenus une prise en charge des coûts liés à leur participation. Ainsi les coûts suivants : voyage, hébergement et autres dépenses sont à la charge des intervenants ou de leurs institutions.

Toutefois nos partenaires pourront prendre en charge quelques hébergements des participants du Sud, sur étude du dossier. Une lettre d’invitation pourra en revanche être envoyée à tous les participants retenus.

Hébergement

Des chambres d’hôtels à coût négocié seront disponibles. La liste sera communiquée ultérieurement.

Chronogramme

  • 06/02/2023 : Lancement de l’appel à candidatures
  • 30/03/2023 : Clôture de l’appel
  • 15/04/2023 : Annonce de la sélection
  • 13/06/2023 : Ouverture de l’École d’été

Équipe pédagogique

Université Senghor à Alexandrie

Prof. Ribio Nzeza Bunketi Buse

Directeur du département Culture

Prof. Bercky Kitumu Mayimona

Directeur de la bibliothèque universitaire de l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication “IFASIC”, RD Congo

Enssib

Dr. Omar Larouk (Maître de Conférences, Hors-Classe Exceptionnelle)

Responsable DUSIB

Coordination générale

Marie Sophie Dibounje Madiba

Présidente – AIFBD

ca.aifbd@gmail.com

Rania Shaarawy

Chef de l’Unité de coopération internationale – Bibliotheca Alexandrina

rania.shaarawy@bibalex.org