Conférence AIFBD : initiatives des bibliothécaires francophones pendant le confinement

Jeudi 27 août à 14h, en introduction à l’Assemblée Générale de l’AIFBD se tiendra une rencontre-conférence autour d’initiatives menées par des collègues francophones pendant le confinement.

Nous aurons le plaisir d’entendre :

Cécile Ouattara-Coulibaly : Docteure en Arts Culture et Développement (spécialité : les sciences de l’information et de la documentation. Sous-Directrice en charge des commissions scientifiques à l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire & Coordinatrice des activités techniques de la Bibliothèque Virtuelle de l’Enseignement Supérieur et de la Recheche Scientifique de Côte d’Ivoire. Présidente de la Section des Consortia de Bibliothèques de African Library and Information Associations and Institutions & Vice-Présidente de Association for Health Information and Libraries in Africa (AHILA)

Cécile Ouattara-Coulibaly

Titre de la présentation : Le répertoire COVID-19 pour soutenir les activités de recherche au cours de la période de confinement

Pour soutenir les activités de recherche au cours de la période de confinement, l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI), via son réseau de partenaires, bénéficie, de nombreuses offres de ressources électroniques qui favorisent la création du répertoire COVID-19. Ce répertoire s’inscrit dans le contexte du déploiement des activités de la Bibliothèque Virtuelle de l’Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique de Côte d’Ivoire qui constitue un portail national scientifique pour améliorer l’accès à l’IST.

Antonin Benoît Diouf : Antonin Benoît Diouf est actuellement chef des services de bibliothèque et de documentation de l’institut africain de développement économique et de planification des Nations Unies (IDEP) à Dakar, Sénégal. Trentaine d’années d’expérience bibliothéconomique. Intérêt particulier pour les technologies numériques appliquées a la documentation et les innovations en ce sens. Vice-président de l’AIFBD entre 2017 et 2019

Antonin Benoît Diouf

Titre de la présentation : Faire du professionnel hors-les-murs : partage d’expérienceau cours de la période de confinement

et enfin :

Sandrine Thalmann : Sandrine Thalmann – après avoir obtenu un BS en Information Documentaire de la Haute Ecole de Gestion de Genève, Suisse, en 2002 a occupé différents postes dans divers types de bibliothèques (scolaire, Haute Ecole, Instituts fédéraux de recherche, lecture publique) et est, depuis 3 ans, responsable de la formation continue pour Bibliosuisse. Parallèlement, elle est experte aux examens de fin d’apprentissage AID, membre de la Commission d’éthique professionnelle, ainsi que de la Commission Biblio2030 et soutient activement l’idée qu’une bibliothèque est plus qu’une histoire de livres. 

Sandrine Thalmann

Titre de la présentation : BiblioSuisse face au COVID 19 : « La lecture au temps du corona »

« La Lecture aux temps du Corona », c’est sous ce slogan que Bibliosuisse a soutenu et mis en avant les actions des bibliothèques de Suisse dès le 12 mars 2020 et ce jusqu’à ce jour. Entre recommandations, mise en réseau, partage, plan de réouverture et mesure de sécurité, l’association des bibliothèques et des professionnelles de Suisse a voulu envoyer un signal fort à ses membres et les a soutenus dans le développement d’idées novatrices et la réinvention de leurs services afin que ceux-ci ne soit pas préjudiciables à la santé des employé·e·s et des usager·ère·s. YouTube, livraison à domicile, développement et mis en avant de l’offre électronique, abonnement gratuit, création d’une bibliothèque de plus de 2000 livres à la caserne d’Isone où les recrues étaient confinées, Padlet ou lecture par téléphone n’en sont que quelques exemples.  Malgré des dissensions entre romands et alémaniques sur les mesures à appliquer, les bibliothèques et leur personnel ont su faire preuve de souplesse, de créativité et ont saisi l’opportunité de promotion qui s’offrait à eux. Cela a eu pour conséquence, une présence accrue dans les médias qui a renforcé la visibilité et l’importance des bibliothèques et de leurs services.  

Nous nous réjouissons de recevoir ce beau monde lors de cette conférence AIFBD, qui ne remplace pas tout à fait le congrès AIFBD 2020 que nous avons dû repousser à 2021, mais qui donne un avant goût de la richesse des échanges entre bibliothécaires francophones.

Partager cet article